Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 19:51

  Les larmes du drapeau


> >  J’ai longuement flotté sur les Champs de Bataille,
> >  Résistant bravement aux coups de la mitraille ;
> >  Maintes fois ma voilure épongea dans le vent
> >  Le Sang des Soldats morts, les Pleurs des Survivants.
> >
> >  Au sommet du Pays je dressais mes Couleurs,
> >  Témoignage vibrant de la Foi, de l’Honneur.
> >  Les Anciens devant moi soulevaient leur Chapeau,
> >  Qu’y a-t-il de plus Beau que l’Amour d’un Drapeau ?
> >
> >  Mais la Honte survint par un soir gris d’hiver :
> >  Ma Hampe fut brisée par des mains étrangères.
> >  Lacérés, mes beaux plis sanglotaient en silence
> >  En voyant que ces doigts s’attaquaient à la France.
> >
> >  Devant la foule haineuse, on me jeta à terre.
> >  Un instant je pensais : « nous sommes donc en Guerre ! »
> >  Mais en guerre un Etendard a ses défenseurs,
> >  Ici nul n’accourut pour calmer ma douleur !
> >
> >  Les uniformes bleus trépignaient de colère,
> >  Mais leur Chef, tout là-haut, préservant sa Carrière,
> >  Me laissa sans mot dire aux mains de mes bourreaux :
> >  Je mourus sans qu’une arme quitte son fourreau.
> >
> >  Ce soir je regrettais de porter ces Couleurs,
> >  Car une part de la France est morte dans mes pleurs.
> >  Quand mon Pays me laisse ainsi succomber, seul,
> >  Je ne suis plus Drapeau, mais je deviens Linceul.
 Lieutenant-colonel Michel BRAULT
> >
 Place du Capitole à Toulouse, le 18 novembre 2009, des hordes d’Algériens (pardon, de Français d’origine algérienne)
> > prennent prétexte d’un match de football de leur pays (pardon, de leur pays d’origine) pour arracher le Drapeau Tricolore,
> >  le brûler et le remplacer par leur torchon croissanté. Les Autorités interdisent à la Police d’intervenir pour ne pas
> > « Créer de Désordre »… Si je parlais ici en tant que Joyeux Rebelle, ce n’est pas ma plume que je saisirais mais
> > une Arme de Guerre. Pour ne pas « créer de désordre », je laisserai le Drapeau exprimer lui-même son amertume de
> > n’être plus défendu sur son propre Sol.
 
> >
(Le Lieutenant-colonel Michel BRAULT est ancien élève de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr,  
> > Chevalier de la Légion d’Honneur,  Officier de l’Ordre National du Mérite, Citation à l’Ordre de la Division
> >  avec attribution de la Croix de Guerre des théâtres d’Opérations Extérieurs avec Etoile d’Argent,
> > Médaille Outre-Mer agrafe Tchad, Médaille Outre-Mer agrafe vermeil Moyen-Orient, Médaille d’Argent
> > de la Défense Nationale, Médaille Saoudienne de libération du Koweït)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Rouillon
commenter cet article

commentaires

bretaud 26/09/2012 10:10


ne laissons pas salir notre drapeau et tous ceux qui sont morts pour lui revoltons nous bougez bon dieu!!!!!!

drapeau pas cher 30/08/2012 14:46


Heureux de redécouvrir ce poème.